retour accueil
visites du musée
  le travail de rivière
  le tannage lent
  Escapades
  les machines
  les outils
le tannage lent  
Le tannage à l'écorce de chêne
 Le tannage à l'écorce de Chêne ou le tannage lent.

Après diverses étapes (l'ébourrage, l'écharnage…), les peaux doivent subir un traitement plus intense pour devenir progressivement imputrescible et se transformer en véritable textile : le cuir. Pour cela, les tanneurs vont utiliser des produits naturels issus des chênes locaux.
A la fin du printemps, dans les forêts avoisinantes,  les ouvriers écorçaient le tronc des chênes et formaient des fagots, fagots de bois qui, ensuite broyés dans des moulins, devenaient une poudre : c'est ce que l'on nomme précisément la poudre de Tan. 
Les peaux vont alors être transportées à l'intérieur de grandes fosses (le travail de cour) où chaque couche sera superposée avec le Tan, puis totalement immergée dans l'eau. Les peaux vont être conservées ainsi plus de 12 mois et deviendront à leur sortie un textile résistant. Cette forme de tannage est longue mais laisse sur ses cuirs une qualité incomparable : la rudesse, la fermeté du grain confirme la devise passée des tanneries castelrenau daises " Le Temps pour le Tan ".
C'est précisément ce tannage lent qui faisait la réputation de la ville… ses produits étaient d'une qualité telle que le monde du cuir ne pouvait qu'être admirateur…
 
 
L'écorçage
 
 
 
 
 © les amis du musée du cuir
contact  |   infos légales / crédits  |  intranet   |